« C’est dans la tête », un petit bijou d’humour noir

Mardi dernier, une vague de fraîcheur s’est abattue sur la scène de la Compagnie du Café Théâtre. Alexandra Pizzagali, retenez bien son nom, vous n’avez pas fini de l’entendre ! Et, c’est d’ailleurs tout ce qu’on lui souhaite, car cette nana là est drôle.

Très drôle, de la veine de la nouvelle génération d’humoristes au féminin qui porte haut un humour délicieusement noir. Avec son sourire à fossettes, dont sortent les pires horreurs, Alexandra Pizzagali nous embarque dans un univers barré entre le trash et Blanche-Neige 😉

IMG_20190328_185045_235

J’ai été totalement conquise par sa proposition artistique. Pendant une heure, l’artiste sur le ton de la confidence, passe d’un sujet périlleux à un autre (racisme, religion, terrorisme, obésité, pauvreté, pédophilie …) avec un réel sens de la formule et sans jamais tomber dans le cliché ou la méchanceté. Sa grande force réside dans sa capacité à jouer du décalage entre son apparence BCBG et l’énormité des propos qu’elle distille avec talent et finesse.

IMG_20190328_185037_662

Ce soir là, Alexandra Pizzagali a sévit gravement sur les zygomatiques des spectateurs et nous a prouvé qu’on pouvait bel et bien rire de tout. Quelques oh de surprise, mais surtout des rires, des fous rires même, on en redemandait, on devenait volontiers complice de cette noirceur. Mention spéciale pour la bourgeoise cynique et Auschwitz. Et, le tableau final totalement inattendu ne fait que confirmer la justesse de son interprétation.

IMG_20190328_185052_336

Cet extrait (peut-être le tableau le plus soft du spectacle) vous donnera un petit aperçu de l’univers d’Alexandra Pizzagali. Le mieux, est quand même d’aller la découvrir. Si vous aimez l’humour qui pique et qui chatouille, vous passerez à coup sûr un très bon moment.

Ou ? La Compagnie du Café Théâtre – 6, rue des Carmélites – 02 40 89 65 01
Quand ? Jusqu’à samedi 30 mars à 21h
Réserver en ligne

Pour la suivre sur les réseaux sociaux :
Facebook
Instagram

 

Publié par

Curieuse, rêveuse et flâneuse invétérée, cette belle cité s'avère être un terrain de jeu idéal. Entre culture et patrimoine, suivez mes pas de nouvelle p'tite Lu dans le Nantes d'hier et d’aujourd’hui !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.