Mes petites joies de mars

Je ne sais pas pour vous, mais je me suis traînée durant le mois de mars qui m’a semblé interminable. Pour autant, ce mois a été encore une fois rempli de moments doux et joyeux que j’ai pleinement savourés …

#1 – Partir à l’assaut du petit Montmartre nantais

Par une belle journée, je suis donc partie à la découverte du quartier Chantenay/Butte Sainte-Anne. J’ai particulièrement apprécié ses jolies petites maisons et son air de village qui m’a l’espace de quelques minutes presque donner envier de quitter les bords de l’Erdre. Et, une belle récompense après avoir monté non sans mal les 121 marches : le point de vue offre un magnifique panorama sur la Loire et l’Île de Nantes.

#2 – Explorer le monde du rêve … et des cauchemars

Ce soir là, la Compagnie « Système Castafiore » a convoqué mon âme d’enfant. Mêlant danse et théâtre, les 5 danseurs se sont déployés avec une grande inventivité au cœur d’un flot d’images surréalistes. Ce magnifique ballet nous a transportés dans un voyage au plus profond de nos songes.  Et, en sortant je n’ai évidemment pas pu résister de prendre quelques clichés de nuit de la Grue Titan.

#3 – Voyager en terre Celte

La musique celtique traditionnelle irlandaise est l’une des plus vivantes dans le monde. Nous avons retrouvé cette ambiance si particulière empreinte de convivialité, de bonne humeur et de rencontres au Café sur Cour (qui soit dit en passant est l’un des mes spots préférés) et on s’est laissé entraîner par l’énergie du groupe Eileen. De quoi décompresser de sa journée et la terminer avec le smile !

#4 – Découvrir un petit bijou d’humour noir

Alexandra Pizzagali, avec son sourire à fossettes, dont sortent les pires horreurs, m’a complètement embarquée dans son univers barré entre le trash et Blanche-Neige. Retenez bien son nom, vous n’avez pas fini de l’entendre ! Et, c’est d’ailleurs tout ce qu’on lui souhaite, car cette nana là est drôle. Très drôle, de la veine de la nouvelle génération d’humoristes au féminin qui porte haut un humour délicieusement noir.

#5 – Profiter d’un moment de grâce

Le jour où je décide enfin de franchir le parvis de l’église Saint-Similien, je tombe sur un organiste qui révèle avec passion et talent les nombreuses facettes de ce mystérieux instrument. Un très chouette moment d’écoute ! Sans compter cette remarquable architecture que je ne soupçonnais pas.

Et vous, quelles ont été vos petites joies du mois de mars ? N’hésitez pas à les partager en commentaires !

Publié par

Curieuse, rêveuse et flâneuse invétérée, cette belle cité s'avère être un terrain de jeu idéal. Entre culture et patrimoine, suivez mes pas de nouvelle p'tite Lu dans le Nantes d'hier et d’aujourd’hui !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.