Dans les coulisses du théâtre Graslin

Il y a un an, nous étions quelques privilégiés à nous faufiler grâce aux Igers de Nantes, dans les coulisses du théâtre Graslin. Lever de rideau sur les dessous de l’une des dernières salles de spectacle du 18ème siècle existant encore en France.

Entre Racine et Molière

Constituant un passage transitoire avant et après la représentation, le vestibule a résisté à l’incendie qui ravageât la salle en 1796. On y est accueilli par deux statues représentant Racine et Molière, symbolisant respectivement la tragédie et la comédie. Difficile de s’imaginer que cet espace était à l’époque complètement ouvert sur la place Graslin.

Theatre_Graslin_Vestibule2

Theatre_Graslin_Vestibule3

Theatre_Graslin_Vestibule

Le temps d’une pause

Il y avait à l’époque un fumoir à chaque étage du théâtre. Les hommes s’y retrouvaient pour fumer ou se réchauffer près de la cheminée. Ils y passaient souvent plus de temps que dans la salle de spectacle.

Theatre_Graslin_Fumoir

Theatre_Graslin_Fumoir3

Sur la cheminée, on peut découvrir un buste de Jean-Joseph-Louis Graslin, celui qui a imaginé et conçu le quartier Graslin avec en son centre le théâtre.

Theatre_Graslin_Cheminee

Theatre_Graslin_Fumoir2

Tonnerre de Nantes !

Cette partie du théâtre où le public n’a habituellement pas accès abrite quelques trésors. On y découvre d’anciennes machines qui servent encore à produire des bruitages tel que le chariot à tonnerre, classé à l’Inventaire des théâtres. Remplissez le de sable, faites le rouler à vive allure et vous obtiendrez un bruit de tonnerre retentissant.

Theatre_Graslin_Grenier2

Theatre_Graslin_Grenier

On ira tous au paradis ?

La salle à l’Italienne est le reflet de la hiérarchie sociale de l’époque. Sa forme en demi-cercle offrait l’avantage « de voir et d’être vu », car c’était là tout l’enjeu de venir au théâtre.

Theatre_Graslin4

Le public se répartissait selon sa classe sociale. Tous les milieux se superposaient et s’observaient. On discute, on commente, le spectacle et les acteurs ne sont pas que sur scène, le public jouait aussi sa propre partition.

Le dernier balcon surnommé « le poulailler » réservé à l’origine au bas-peuple est également appelé « le paradis » de par sa proximité avec les dieux du plafond.

Theatre_Graslin_Poulailler

Theatre_Graslin_Plafond

Au premier balcon et dans les loges, les bourgeois jouent d’autres scènes. Tandis qu’en bas face à la scène, on retrouve les classes moyennes. Aujourd’hui les meilleures places pour voir le spectacle ne sont plus les mêmes.

Theatre_Graslin2

Visitez les coulisses du théâtre Graslin

Pour découvrir le théâtre Graslin de l’intérieur, le mieux est sans aucun doute d’aller voir un spectacle. La programmation est variée et les tarifs accessibles à tous.

Et, depuis l’automne dernier, le théâtre propose également des visites guidées pour découvrir ses coulisses pour la modique somme de 4 €.
Réserver en ligne

 

Publié par

Curieuse, rêveuse et flâneuse invétérée, cette belle cité s'avère être un terrain de jeu idéal. Entre culture et patrimoine, suivez mes pas de nouvelle p'tite Lu dans le Nantes d'hier et d’aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.